Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Parcours urbain - Courbevoie

On peut penser, on est en droit de le faire, que la chute peut arriver et qu'il ne sert à rien de rester suspendu dans les airs, il faudra bien d'une manière ou d'une autre atterrir, l'oiseau en sait quelque chose lui qui ne cesse de s'envoler et de se poser ici et là ou bien encore de planer quelque peu dans les airs...

 

On peut donc penser et d'ailleurs c'est bien ainsi le plus souvent que l'on s'élève dans l'éther, qu'on vole un moment et puis qu'on revient sur terre, heureux d'avoir pu ne serait-ce qu'un instant survoler ce que certains prétendent être la réalité. Et puis le corps qui accompagne - jusqu'à un certain point, j'en conviens - le corps ce grand muscle échauffé qui rêve d'apesanteur combien il nous comble quand il sait satisfaire nos désirs étoilés !

 

Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn