Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

La violoniste - Paris



Tu as l’air autant abîmée par ta vie que ton instrument.
 
De tes souvenirs enveloppés entre les cordes, tu fais vibrer ta mémoire. Les traces de ton passé se lisent à chaque note que tu soulèves. Et la photo écornée au centre de ton histoire prend vie.
 
 A travers ton sourire, j’ai cru entrevoir – lors d’un très court instant – la petite fille insouciante qui regardait ses parents jouer la même mélodie. 
 
C’est cette photo que j’emporte avec moi. 
.

 

Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn