Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Ce que l'on voit passer...

 

 

Ce que l’on voit passer, furtif,

C’est le temps, se cachant vainement

Derrière le marbre immobile

Qui le défie, qui lui résiste

Se détourne de lui

Très ostensiblement

Se disant dans sa stabilité

Et dans sa vanité

Le seul solide

 

Et qui, en effet, n’est tenté de se dire

En secret

Que le temps est poussière

Qu’emportera le vent

Et qu’il lui suffirait, patient,

D’attendre le moment

Où il sera passé

Pour se parer d’éternité ?

 Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Marie-Pierre Guillon

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn