Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #92 - Poitiers


Marie regardait par la fenêtre : les champs et les nuages s’étalaient à

Perte de vue, un rêve de verdure, une illusion d’espace,

Mais la vitesse truquait la sensation jusqu’au vertige

Pour elle, certes, mais aussi pour Pierre qui, de son côté,

Mêlait à sa propre songerie ce qu’il devinait du rêve 

Percevable sur le sourire de sa compagne. Comment être sûr que

Marie conjuguait en son esprit comme lui le train, les arbres et les nuages

Pris chacun dans la logique du parcours ?

Malgré ses convictions, il doutait de cette symbiose que le cou-

Ple revendiquait à chaque évasion.

Même la nuit, même dormant

Profondément.

 

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Marie-Pierre Guillon

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn