Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #89 - Parc Georges Brassens

 

 
On dit que des oiseaux, certains jours de printemps, pleurent de joie. Et que leurs larmes tombent en fleurs sur les enfants du parc,
 émerveillés de voir que la saison nouvelle leur va si bien, et qui se mettent à chanter.

 Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Marie-Pierre Guillon

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn