Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Parc Georges Brassens - Paris


 

Nature, elle, se décline : poètes à vos plumes

Nature, elle, se donne à contempler : artistes à vos archets.

Qu’ils soient de bois, de plastique et de verres,

 

Qu’ils répondent à votre toucher, à vos yeux, à votre ouïe, à votre goût ou bien à votre odorat,

Tous dépendent de vos mains agiles qui caressent toiles ou manettes,

Boutons ou autres outils ou instruments.

Tous dépendent de ce regard, de cette main, de cette oreille, de cette peau, de cette langue et de ce nez.

 

Quant à elle qui se donne dans toute la mesure de son épanouissement,

Elle n’a que faire de ces sens qui s’enivrent d’elle.

Elle est.

Nature. Elle.

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Marie-Pierre Guillon

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 490 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn