Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #86 - Avignon

 

J’avais écrit – vous en souvenez-vous ? – alors que déjà la roue tournait et que l’herbe verte l’invitait au temps :

 

« C’est au ciel que j’adresse ma verve, mon espérance, ma folie. Herbe folle parmi les assagies, les tranquilles, les pelouses des greens, bien sages, bien polies, c’est au ciel que je prétends offrir l’innocence de ma croissance.

 

Attention pas au ciel tourmenté où les dieux s’inventent, invités par nos crédules volontés, non mais à ce ciel qui n’en finit pas de donner la lumière, puis la nuit, la vie et le repos, ce ciel qui laisse grandir, et vivre et puis passer à autre chose. »

 

Depuis, je suis passée à autre chose et même si je reviens de temps en temps regarder pousser l’herbe folle et tourner les pals de la raison quel que soit le chemin qui m’y amène, je ne peux m’empêcher de rêver à d’autres moulins, d’autres rives, d’autres gazons.

 

« C’est humain » me diriez-vous si j’avais l’heur de vous entendre.

 

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn