Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #68 - Bordeaux

 

 

Ce murmure qui s’impose sur les autres bruits venant de la ville à bride abattue !

Susurre si distinctement à qui prête l’oreille :

Oh mon coursier palmé, magnifique et sauvage, chevauché par des anges,

Tu te cabres pour la liberté.

C’est à la gloire que tu es dédié, à la gloire de ceux qui se brûlèrent les ailes 

Pour elle, la lumineuse, la sans faille !

Et n’en revinrent jamais.

Et dans ces myriades de constellations que les gouttes font naître

Reviennent les caresses oubliées de ceux qui t’ont dressé,

Magnifique et sauvage

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn