Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #46 - Paris

Que jamais ne s’arrête la danse,
Qui nous dira qu’au grand jamais
Il n’a su en rêver ?
Nous qui sommes la foule savons
Que la vraie vie est l’étourdissement 
Des corps enlacés en musique
Accrochés l’un à l’autre
Dans l’oubli et l’espoir
Savons que chaque pas
Efface nos tracas
Et quand s’arrêtera la danse
Nous partirons purs et lavés
Gardant la mémoire des rondes
Pensant au samedi qui suit.

Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Bruno Fontana

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn