Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #28 - Arromanches

 

 

Tu nous avais amenés sur la côte un week-end d’avril où le vent s’était enfin calmé après avoir battu la campagne pendant trois jours interminables. 

 

Nous jouions sur le sable tandis que vous discutiez. 

 

Quel que soit l’âge, je me souviens : ta voix, ton odeur de tabac, ton sourire sur notre mère, le bleu de ton regard noyé de vert ou d’orange, s'accordant sur la couleur de ton costume.  

 

Je ne conserve, par contre, aucun souvenir de toi dans l'eau,  quelle que soit la saison d’ailleurs. C’est drôle pour un poisson non ? Mais on sait bien ce que valent les signes et leurs interprétations…

Je me souviens et je réalise une fois de plus, malgré les années, combien encore tu me manques.

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn