Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #23 - Paris


6h35. Le radioréveil l’éveille. Il se lève sans allumer la lumière. Si elle dort, il ne l’embrasse pas, sinon il lui glisse un baiser qu’elle lui rend. 7h. Il est devant le bassin. Ce matin-là, il ne songe même pas à plonger, encore moins à nager. Il observe l’eau. Son esprit court et s’échappe loin de la piscine où l’habitude le conduit chaque matin. Une performance à laquelle il s’astreint. C’est une cuisse, longue et fine, qui vient de ce pas le tourmenter. Une cuisse, une jambe, un sourire à la clé. Il renonce à poursuivre l’examen. Il ne plongera pas. Il rumine son départ. Il s’en va. Elle sourira, du moins il l’espère. Ensuite, il allumera la sono, mettra un vieux CD de Stephan Echer.  Après ils pourront déjeuner.

 

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Marie-Pierre Guillon

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn