Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #16 - Avignon

Il se savait à la limite de l’équilibre. Il savait qu’on lui en demandait toujours plus, et que c’était de moins en moins facile. C’est ce qu’on appelle la culture de la performance. Au début, on avance avec plaisir, et chaque étape franchie est vécue comme une conquête . Et puis viennent la fatigue et la lassitude, et le stress de l’échec, de la chute. Certains le surprennent souvent, le dimanche matin, qui s’assoit sur un banc et observe rêveur le ballet virtuose des cyclistes acrobates. Que songe-t-il, se demandent-ils ? C’est qu’ils le connaissent peu. Ses amis savent qu’il est là pour reprendre espoir : on peut marcher sur le fil du rasoir et ne pas se couper. Et le lundi matin, c’est un peu moins anxieux qu’il retrouvera son bureau, et ses chefs exigeants. 

Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 490 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn