Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #11 - Paris

 

C’est une scène que l’on pourrait imaginer en noir et blanc. Ou pour être plus honnête, que j’aurais aimé voir en noir et blanc. Pourtant elle est en couleurs. Et un peu fade en plus.

 

C’est un tableau vivant que l’on pourrait imaginer autrement. Là encore, j’aurais préférée le voir tout en lignes épurées et sublimées peut-être, ou encore avec un contraste plus accentué.

 

Finalement, peu importe ce qu’on pourrait imaginer ou ce que j’aurais souhaiter voir dans son traitement de l’image. Parce cette petite minute de vidéo se suffit dans son émotion. Puissante et touchante.

Que regarde-t-on ? Seul parmi cette foule aussi excitée qu’impatiente, un homme se tient debout et ose un geste : nourrir les autres pour se nourrir soi-même.

 

Alors regardez-le. Regardez cet homme faire ce qu’il y a de plus beau en l’humanité : donner un peu de soi pour l’Autre. Quand on croit ne plus rien avoir, finalement il reste toujours un petit quelque chose à donner.

 

Même figé dans un cadre (presque) esthétique.

 

 Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn