Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #9 - Paris

 

A chaque fois que je passe devant cette sculpture, je m’arrête. Il y a quelque chose en elle qui m’interpelle. Il s’agit de ces trajectoires humaines prises dans cette matière, réfléchissante et difforme. Je ne peux m’empêcher de les observer. Face à moi, la surface les transforme et les tords sans cesse de manière hypnotique.

 

Je reste un long moment à m’interroger sur le cheminement des uns et des autres. D’où viennent-ils ? Où vont-ils ? Puis vient l’instant où leurs reflets se confrontent à ma propre trajectoire. C’est un moment saisissant. Une prise de conscience brève, intense.

 

Alors à chaque fois que je passe devant cette sculpture, je m’arrête. Encore et encore. Car lorsque je la quitte, je me demande toujours où je me situerais dans ma trajectoire personnelle la prochaine fois que je me poserais devant elle.

 
Et je suis toujours surprise.  

 Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn