Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

1 minute #3 - Paris

 

Entre deux plots, choisir le moindre ou du moins le mieux placé et là attendre le moment juste, celui  qui donne du sens à la quête. Les grecs avaient un dieu Kairos  pour désigner le juste moment, celui qui factualise le choix. Attraper la houppette divine, c’est s’accorder sur une autre dimension temporelle. Car le moment juste se rapporte toujours à quelque chose ou à quelqu’un. Il n’y a pas de moment juste sans contexte. Chaque moment s’opère en relation avec un autre qui saisit et brandit. Le choix c’est la liberté, une liberté revendiquée dans l’intuition du juste moment où s’opère ledit choix. L’instant d’inflexion, moment merveilleux où se produit l’impensable : saisir le dieu par les cheveux et le brandir, tout joyeux de l’audace d’avoir su intuitivement le cueillir au bon moment ! L’artiste est un attrapeur de Kairos !

 

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn