Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

L'esprit de la maison - La Sarthe

 

 

Dans la solitude essentielle de la nuit

Aussi vaste qu’un regard perdu

Aussi secrète qu’une âme errante

Me vient ce qui s’en va

Me va ce qui passe

Tel un fantôme facétieux

 

Atome égaré là

 

Trop inquiet à qui la nuit ne suffit

L’esprit dépose et recompose

L’esprit sonde et fait surface

Telle une lame anadyomène

 

Sentinelle de passage

 

La nuit s’invente une histoire

Qu’elle ne peut terminer

Telle la souche encore fumante

 

De sa présence retirée

 Ecrit par Jean-Luc Cormier / Vidéo de Michèle Waquant

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn