Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Eyes wide - Les Sables d'Olonne

 

 

Le flou nous observe.

Nous oblige à nous mettre droit devant lui.

La confrontation est devenue inévitable.

 

Le flou nous importune dans cette désinvolture qu’il prend avec les choses. Avec son aspect insaisissable qui nous laisse complètement démunis.

Il nous laisse deviner des formes, et nous met face à une incapacité de le définir clairement. Plus nous le regardons, plus notre attention s’aiguise et moins l’image se dessine.

Le flou se joue de nous. Et nous sommes perdus face à lui.

Il nous faut creuser sa surface, car il nous demande de voir au-delà. Il nous oblige à regarder autrement. C’est sûrement en cela qu’il dérange et inquiète. Il nous offre un lieu aux multiples suggestions, un terrain de jeu superbe à notre imaginaire.

 

Alors dans cette vision frontale, il nous faut deviner : Que nous cache-t-il ?

Lorsque le flou s’estompe, il nous reste une réalité figée - aux bords si nets qu’elle en devient tranchante.

La vérité du flou n’est jamais celle à laquelle on s’attend.

Voulez-vous rejouer avec elle ?

 Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn