Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Obiter dictum - Paris

 

 

La vie offre plusieurs réalités. Nous sommes libres de choisir dans laquelle nous préférons nous installer.

 

Pour le moment, il me plait d’observer ce petit théâtre de la vie depuis mon coin – discret. Il me plait oui, d’imaginer ces multiples présences jouant à s’oublier derrière une ligne. Le trait est central et les silhouettes s’y éclipsent. La réalité s’y divise. Prendre la vie à gauche, à droite ? S’approcher s’éloigner s’effacer apparaitre pour disparaitre. Et inversement. La réalité se joue de ces anonymes présences humaines.

 

La vie nous offre le choix de ces réalités donc. Pour ma part, je décide de continuer à laisser en suspens ce choix. Et d’oublier la vie vécue pour celle rêvée. Pendant encore un petit moment.

 

(Vous pouvez fermer le rideau l’ami.)

 Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

Commentaires (1)

  • Invité (klod amar)

    Permalien

    bravo, ... j'ai passé tout le temps du visionnage à chercher le VRAIS côté... tout en sachant que c'est absolument ridicule car au fond, le cinéma est le reflet du vrais et du faux... Exprimer une idée aussi subtile avec une telle simplicité est tout simplement magnifique

Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn