Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

train et babouchka - Tchertkovo-Russie

 

 Me voici, forme fixe, exclue du cercle de la destination, moi qui n'attends rien de plus (pas d'aventure, pas davantage d'inattendu) qu'une main vienne en estime et me retienne, et me destine. Me voici, volonté de vivre, plus puissante que la vie elle-même, moi qui comprends que je suis solitude dans les nouveaux vacarmes du monde où j'y fais ma grandeur tant que je n'y fais pas ma tombe.

 Ecrit par Jean-Luc Cormier / Vidéo de Hervé dez

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 490 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn