Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Jupiter pluvius - Féricy

 

 Dans le jardin, la pluie avait laissé son empreinte. Les gouttelettes brillaient en transparence sur les tiges fatiguées de les supporter. Un coup de pied bienveillant les en libéra. Le jardinier avait à cœur de soulager ces plantes et ces arbres qu'il ne cessait de cajoler et de délivrer de la voracité des parasites. Tant de lunes avaient passé depuis qu'il veillait sur elles avec toute la tendresse d'un amant. Son dos accusait parfois leur ingratitude, quand il se penchait vers elles pour sarcler et biner et qu'elles résistaient à le remercier d'une fleur ou d'un fruit. Mais son ardeur triomphait finalement de l'arrogance des mauvaises herbes et des taupes qui titillaient ses nerfs. N'était-il pas finalement leur maître ?

 

Le coup de pied fut suivi d'un autre : ce jour-là, la nonchalance avait pris le dessus. Etait-ce sa mauvaise nuit, ou bien la violence de la pluie qui avait malmené son œuvre, toujours est-il qu'il s'était autorisé un geste d'humeur ou peut-être d'humour !

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn