Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Actus fidei - Bouchet

 

 Le feu et ses métaphores insolites, énigmatiques et extravagantes, conteur fabuleux d'un monde qui sans cesse inspire le poète, le musicien, le peintre, le photographe, le cinéaste ou encore le rêveur. Danser sur la flamme jusqu'au vertige, ainsi fait le regard, ainsi se conçoit-il.

 

Brûler, non pas « d'un impossible rêve », mais de tout son être, se consumer jusqu'à la dernière cendre, est-ce à ce point synonyme de vivre ? Livrer au feu nos œuvres et notre âme, est-ce à ce point synonyme de mourir ?

 

Et quand à la fin, subsiste l'illusion d'un visage ricanant, est-ce encore une fantaisie de nos aspirations divines ? Pourvu qu'il y ait quelqu'un, n'est-ce pas ? Pourvu qu'il y ait quelqu'une ! Et si ce n'était qu'un bourdon volant inlassablement dans la nuit sibérienne ?

 Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn