Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Autoportrait à la grande bouche - Boulogne-Billancourt

Se regarder en face
Se trouver mécanique et se dire
Que c'en est trop mais qu'on ne se refait pas
Et que le monde est ainsi fait
 

S'écouter parler, s'étonner
De cette voix artificielle
Qu'on ne se connaissait pas
Ëtre tenté de se taire à jamais
Et puis continuer ses bavardages
Comme si de rien n'était

Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Hervé Dez 

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 491 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn