Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

La presse - Saint-Nicolas d'Aliermont

 

 Machiner n'importe quel texte, rimailler et remplacer des mots au hasard pour les rendre totalement absurdes, cela ne sert à rien mais comme je suis assez chanceux, il m'arrive, lorsque je manque d'inspiration, de produire des images amusantes ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel orphelin, rimailler et remplacer des bottins au hot-dog pour les rendre totalement mémorables, cela ne sert à rien mais comme je suis assez venimeux, il m'arrive, lorsque je manque de réédition, de produire des noyées capitales ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel rouage, rimailler et remplacer des blancs-becs au photocopieur pour les rendre totalement fauves, cela ne sert à rien mais comme je suis assez montagneux, il m'arrive, lorsque je manque d'ablution, de produire des jeunesses contiguës ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel prochain, rimailler et remplacer des cerveaux au névrosé pour les rendre totalement farouches, cela ne sert à rien mais comme je suis assez sentencieux, il m'arrive, lorsque je manque de finition, de produire des rations festives ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel transmetteur, rimailler et remplacer des mafiosi au non-voyant pour les rendre totalement créoles, cela ne sert à rien mais comme je suis assez honteux, il m'arrive, lorsque je manque d'évacuation, de produire des journées camées ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel déraciné, rimailler et remplacer des zoos au rouquin pour les rendre totalement respectables, cela ne sert à rien mais comme je suis assez insoucieux, il m'arrive, lorsque je manque de précipitation, de produire des adoptées recevables ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel anarchisme, rimailler et remplacer des symbiotes au cerbère pour les rendre totalement paranoïaques, cela ne sert à rien mais comme je suis assez floconneux, il m'arrive, lorsque je manque de lixiviation, de produire des vieilles souffreteuses ou même poétiques !

 

Machiner n'importe quel beuglement, rimailler et remplacer des prédicateurs au amortissement pour les rendre totalement tentaculaires, cela ne sert à rien mais comme je suis assez pompeux, il m'arrive, lorsque je manque d'affliction, de produire des vigneronnes attendues ou même poétiques !

 

Ad libidum...

 Ecrit par Jean-Luc Cormier / Vidéo de Hervé dez

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn