Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

L'homme au parapluie - Paris

  

 Il y a des journées comme cela : envahissantes. Par leurs absences de couleurs et de lumières. On resterait bien alors tranquillement chez soi, le temps que la tempête s'apaise.
Pourtant, il nous faut bien sortir. Continuer de tenir en équilibre notre quotidien. Coûte que coûte. Se mettre en danger. Une nouvelle fois.
Il s'agit alors d'affronter les attaques avec ce qu'ont peut. Avec des choses désuètes qui nous amènent un semblant de protection.
Il y a des journées à se mettre à l'abri de ces instants. De ce temps qui nous accable et nous fait plier sous son poids.
Alors dans une grimace, on traverse le filet de ces moments gris. Laissant toujours derrière soi une ombre. Noire.
Même trempée. Même usée.

 Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn