Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Le temps sublime

 

Imprime en nos bouches

 

Comme gouttes de vie

 

Comme gouttes d'amour

 

Dans cet infini qui nous lie

 

L'espérance

 

Je dis

 

Le saisissement du torrent

 

L'engloutissement de la mer

 

L'insolence du cours d'eau

 

La légèreté de la pluie

 

L'incertitude du ruisseau

 

Le bouillonnement des fontaines

 

Le fracas de l'océan

 

Autant de gouttes qui s'amoncellent

 

Et nous réduisent à leurs flots

 

Comme corps flottant à la dérive des Dieux

 

A la dérive des ambitions maladives et crasseuses

 

Où nous enferment ceux qui assèchent le monde.

 

Je dis l'indicible de la beauté du monde

 

Qui jaillit en un jet lumineux

 

Tant de mots tant de lumière éclaboussant

 

Le prisme mélodieux des images

 

Je dis ce passage, cette étreinte

 

Dans le vent où bruit le courant

 

Le mien le vôtre demain plus qu'une goutte de sang.

 
Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 490 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn