Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Sur le pavé sans cesse rebattu, avez-vous remarqué, est-ce le hasard, à droite la blanche limousine insolente de longueur, à gauche et à genoux devant tant de splendeur, caché derrière un plot en lisse béton, le paparazzo. On le prendrait presque pour un clochard en prières ou désespéré, ce qui peut revenir au même, si ce n'était son objectif bleuté qui dénonce ses gestes et ses ambitions.

 

A droite donc la belle fortune, à gauche, le pavé. Jolie caricature d'un monde qui, sous le prétexte de concorde, s'amuse à nous ranger dans des cartons pré-étiquetés. Pour en sortir, il nous faudrait bien plus que de l'imagination, bien plus que des révolutions, et tout autre concept en « tion » ou en « mie » : il nous faudrait sans doute un peu plus d'humanité, seulement.

 
Ecrit par Marine Arena-Crabbé / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn