Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Eau thermale - Hegykö

Un homme retient sa femme - du bout de ses doigts. Délicatement.

 

En suspend, cette dernière se laisse porter par l'eau. Telle une danseuse, son corps se déploie dans son horizontalité, en toute légèreté.

 

Il ne faut pas se laisser avoir par la surface des choses. L'équilibre amoureux, se joue toujours à deux.

 

Il n'existe pas un plus beau geste d'amour, que celui de laisser celle qu'on aime prendre un envol. Et en toute discrétion lui redonner une joie enfantine.

 

Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn