Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Fat - Fertőrákos

Les corps aussi lourds que le temps qui passe, se prélassent. L'été est bien présent, voici le moment de prendre le temps. De laisser l'ennui s'allonger près de soi. De lui laisser prendre sa place dans l'air chaud. Pour qu'elle étire son ombre.

 

Les silhouettes découpent l'horizontale, et chacune cherche sa place. Entre terre et eau, les minutes s'écoulent. Les vacances s'ancrent dans le paysage. C'est bien le moment de se laisser tenter par des gourmandises. De laisser quelques saveurs envahir la chaleur.

 

A l'ombre de l'été, les corps se délectent. A chacun sa manière de nourrir l'ennui estival.

 

Ecrit par Cath. An. / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 487 Chroniques des jours qui passent...
Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn