Le Crépuscule des Jours

Chronique poétique et visuelle des jours qui passent...

Info

Seine américaine - Paris

Nous savions bien pourquoi

 

Il nous fallait partir la nuit

 

Couverts par l'absence de lune

 

Et quelques cornes de presque brume

 

Clandestins d'une terre qui ne nous connaît pas

 

Et que nous aspirons à ignorer nous-mêmes

 

Qu'avions-nous fait, sinon rêver de vies inaccessibles

 

Et nous sommes à cette rive

 

A regarder passer ceux qui voyagent

 

Dans le noir étouffé des mouvements de l'eau

 

Que le matin réveillera vers un quelconque port

 

Ou une maigre écluse

 

Ecrit par Philippe Pujas / Vidéo de Jean-Luc Cormier

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Déja 490 Chroniques des jours qui passent...
Decembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives

Partagez le site !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn